Incendie à Notre Dame : la pierre avant l’humain ?

Comme bien des personnes nous sommes sidérés d’avoir vu la cathédrale Notre Dame de Paris se dégrader par le feu aussi rapidement. Nous sommes tristes de la destruction de ce patrimoine fruit du travail des artisans, des ouvriers, des paysans du 12° siècle qui avaient voulu une maison commune pour toutes les personnes à commencer par les plus pauvres. Reconstruire la maison commune et l’ouvrir à toutes les femmes et les hommes de notre temps en commençant par l’accueil des plus pauvres, cela nous paraît nécessaire. MAIS …

Le mouvement « Chrétiens dans le monde Rural » est indigné par ce déferlement de dons pour reconstruire Notre Dame De Paris. Les pierres, le tourisme, la gloire, seraient-ils devenus plus importants que les hommes et les femmes de ce pays, de cette Terre ? Que faisons-nous pour sauver les migrants de la noyade, pour accueillir l’étranger sans toit chez nous, pour donner un logement décent à toutes et tous, soutenir les agriculteurs et les habitants du monde rural qui vivent dans la précarité ? Le Christ nous a précédés dans cette voie de la fraternité, de la solidarité envers les plus démunis.

Agissons, demandons à l’État, à l’Église, qu’à chaque euro reçu l’équivalent soit versé à des associations de solidarité locale et internationale. Regroupons-nous pour exprimer notre indignation.

Fermer le menu