ABONNEZ-VOUS A LA REVUE AGIR EN RURAL !

Tous les trimestres, retrouvez dans la revue Agir en rural
les infos sur le mouvement Chrétiens dans le monde rural (CMR) et sur le monde rural
!

Des analyses, des témoignages, des initiatives solidaires
porteuses d’avenir et des éléments de réflexions pour aller plus loin…
Un magazine conçu et rédigé par des membres du CMR et des permanent·es.
Le tout présenté de manière synthétique
et renvoyant à des éléments plus développés se trouvant sur le site Internet.

Pourquoi s’abonner ?

  • Pour disposer d’un outil de réflexion, dont l’objectif est de promouvoir des initiatives solidaires dans le rural, tout en diffusant la parole du mouvement.
  • Pour avoir accès à un outil de réflexion mobilisable en équipe.

Fiche technique

  • Format : 21 x 28 cm – 16 pages
  • 4 numéros par an : fin des mois de mars, juin, septembre et décembre
  • Imprimé sur papier issu de forêts gérées de manière durable

Derniers numéros parus

Quelle place pour les laïcs dans l’Église ?

Décembre 2019

Le monde change, l’Église doit changer et quitter la posture de visitation pour celle d’une « Église samaritaine », lieu où les laïcs sont en première ligne.

Face au changement climatique, quelles réponses ?​

Mars 2020

« Le climat est un bien commun de tous et pour tous.  C’est un système complexe en relation avec beaucoup de conditions essentielles pour la vie humaine » (Laudato si’).

Un bien commun que nous subissons, abîmons, transformons ; un bien commun dont nous sommes toutes et tous responsables selon les domaines.

Porter la clameur du rural dans l’Espérance

Juin 2020

Agir pour une agriculture et une alimentation sources de santé

Face aux fragilités sociales, faire vivre les solidarités de proximité

Promouvoir les pratiques démocratiques pour stimuler la citoyenneté

Les familles au cœur de notre quotidien, dans leur diversité​

La santé, un bien commun ?

Septembre 2020

S’il est une leçon à retenir de la pandémie de Covid-19, c’est que la santé n’est pas uniquement une affaire individuelle mais qu’elle se décline sur trois échelles : l’individu, le social et l’environnemental.