Non à l’appropriation des semences et des animaux de ferme !

Le CMR signe avec 25 autres associations une lettre ouverte aux députés européens.

Ensemble, ils leurs écrivent que « les droits des paysans de multiplier et d’échanger librement leurs semences et leurs animaux de ferme sont le fondement de l’agriculture, de la souveraineté alimentaire et de la biodiversité agricole. Ils doivent pour cela rester inaliénables et nous vous demandons de les défendre avec une grande attention. »

La suite dans le document de 5 pages à télécharger ci-dessous

Fermer le menu