Enfants des villes, enfants des champs

Éditorial

Grandir en rural, une chance !

Si le mot « rural » demeure, ce n’est plus au singulier mais au pluriel. Certains évoquent même le concept de « ruralité », pendant que de plus radicaux affirment ne plus faire de distinction entre le rural et l’urbain.

Il est vrai que nous nous sommes tous laissés piéger par l’uniformisation et l’avons même encouragée. Les jardins de ville se sont multipliés tant et si bien que les petits citadins sont aujourd’hui plus habiles pour escalader les filets mobiles des terrains de jeux que nos petits campagnards pour grimper sur l’arbre du champ d’à côté, ce que d’ailleurs on leur interdit désormais de faire. Du coup, nos jeunes « des champs » se réfugient à la bibliothèque intercommunale ou plus sûrement derrière leur écran d’ordinateur, lieu privilégié d’émancipation culturelle !

Certes, la multiplicité de l’offre reste le point fort des villes. Mais que vaut cette pluralité face à la diversité des chants d’oiseaux, qui éveillent nos bambins, la variété des paysages et des couleurs, qui excitent leurs pupilles, l’odeur nourrissante des foins fraîchement coupés et le goût de la tomate cueillie dans le jardin de Papi ? Stimuler quotidiennement chacun de ses sens au contact de la nature, cela a-t-il moins de valeur qu’étudier la musique et le dessin dans une salle de classe ?

Je veux croire que non ! Je veux croire que grandir en rural offre une vraie chance de s’éveiller à la vie. La ville, en bien des points, essaie de recréer des repères éducatifs, via le sport et les arts, qui existent naturellement à la campagne… pour peu que nous sachions les explorer.

Véronique Bernard,

administratrice nationale

Sommaire

Encart central : le congrès en images

Actus
Une démarche de réflexion chrétienne

Forum
Grandir en rural

DOSSIER

 Eduquer nos enfants à la réalité vivante, par Pierre Rabhi

 Le rural : un autre rapport au temps et à l’espace

 Prendre le temps avec ses cinq sens

 Si tu veux parler de l’universel, parle de ton village, par Yannick Jaulin

 Naître et vivre en rural, par Etienne Davodeau

 Retrouver le rythme du village

 Le village, lieu de vie

 Structures nomades dans le Cher

 L’ACE entre ville et campagne

 Mon club ACE en rural

 Des efforts à faire…

 Faire grandir les habitants et les territoires

 A tout âge, un lieu pour partager ses connaissances

 Le camp des possibles

 S’engager dans la catéchèse en rural

 Développer la Pastorale des jeunes

 Pour agir ensemble

 Pour en savoir plus, pour aller plus loin

Coups de cœur

Annonces

« Moins, c’est plus » : rencontre mondiale de la FIMARC

Portrait

Dany Chauvin : porter haut le CMR du Doubs

Méditation

En CMR, nous croyons

Fermer le menu