Et si réduire les salaires et diminuer les dépenses publiques n’étaient pas les seuls moyens de lutter contre la dette ?

N’oublions pas que “les impôts sont le prix à payer pour une société civilisée” déclarait en 1937, Henry Morgenthau, ministre des finances de Théodore Roosevelt.

Mais alors pourquoi Colgate, qui possède toujours une de ses principales usines européennes à Compiègne, ne paie plus d’impôt en France ? Comment Amazon se débrouille pour faire évaporer ses bénéfices européens ? Et quel prix payent les États et les contribuables face à ces dérives ?

La réponse: l’évasion fiscale représente au moins 60 milliards d’euros en moins pour le budget de la France. En moins pour l’éducation, la santé, la sécurité, la défense, le logement, l’emploi… bref, pour nos vies de tous les jours.

Au CMR nous avions relayé la pétition des “BONS-tribuables” qui entend y remédier en septembre 2013. Depuis, plus de 3000 signatures ont été récoltées! C’est positif, comme cette pétition qui se veut délibérément constructive mais c’est encore trop peu.
Nous sommes 60 millions de contribuables, devenons 60 millions de bons tribuables!

Voir la pétition

Fermer le menu