Rapport d’étape de la mission “nouveaux facteurs de richesses“

Si nous examinons dans quelles conditions la construction de notre actuelle
comptabilité nationale a été réalisée après la seconde guerre mondiale nous
constatons qu’elle a été intellectuellement pensée pendant les années d’entre deux
guerres 1 et pleinement réalisée après la Libération grâce à une formidable
fédération d’énergies, intellectuelles, institutionnelles et militantes, qui ont donné un nouveau souffle à la reconstruction de l’Etat et de l’économie française. C’est parce qu’ils ont pensé d’un même mouvement l’outil de la représentation de la richesse qu’était la comptabilité nationale, l’instrument statistique qui la rendait possible, et les nouveaux modes d’intervention publiques à travers des administrations de mission comme le Commissariat général du Plan, que la manière dont la nation se représentait la richesse a pu devenir un moyen privilégié de faire entrer pleinement la France dans la seconde révolution industrielle.

Télécharger le rapport complet (135 pages)

Fermer le menu