Des membres du CMR ont fait un sketch rigolo pour parler de la vie d’équipe. Puis
il y a eu des témoignages sur ce que cela leur apportait.
Élisabeth
Cambrai (59)
La liberté de parole : un privilège rare ! Pour moi cela apporte un équilibre dans ma vie.
Sébastien
Bas-Rhin (67)
Accueillir c’est enrichir mais aussi modifier l’alchimie du groupe et cela nécessite donc la bienveillance de chacun des membres.
Anne-Claire
Hautes-Alpes (05)

« Lorsque je suis arrivée dans le village, je ne connaissais personne. J’étais venue dans la région pour le boulot. A la paroisse j’ai su qu’il y avait une soirée proposée pour découvrir le CMR. J’y suis allée. On était une trentaine. Des membres du CMR ont fait un sketch rigolo pour parler de la vie d’équipe. Puis il y a eu des témoignages sur ce que cela leur apportait. Ensuite, on a fait des petits groupes par zone géographique et les personnes qui le voulaient ont pu commencer la vie d’équipe, soit en rejoignant une équipe existante, soit en créant une nouvelle équipe. J’ai donc fait la connaissance de 9 autres personnes avec qui nous avons créé une équipe. Cela m’a vraiment permis d’avoir des amis ! Et aussi de vivre une vie d’église en lien avec mon quotidien et l’actualité. La première année, un couple qui faisait du CMR depuis longtemps nous a guidés. Et nous sommes accompagnés par un prêtre. Nous parlons de sujets variés : l’éducation des enfants, la prise en charge de nos parents qui vieillissent, le cancer qui a touché une personne de notre équipe, la démocratie locale avec le mandat municipal d’un de nos membres, l’accueil des réfugiés qui sont arrivés dans notre secteur, les conflits que l’on peut vivre au travail, et dans la famille, etc.

La liberté de parole : un privilège rare ! Pour moi les rencontres en équipe de bases représentent pour moi un espace et un temps de liberté de la parole sans risque d’être jugé et condamné. C’est un privilège rare que l’on ne trouve pas forcément dans la famille et le lieu de travail. Pour moi cela apporte un équilibre dans ma vie. 

Lorsque dans ma vie est apparue une fragilité, j’ai eu envie, de faire l’expérience de la vie d’équipe. Mais oser rentrer au sein d’un groupe déjà formé n’est pas facile et nécessite d’être accompagné. L’équipe est devenue pour moi un lieu rassurant dans lequel j’ai d’abord appris à écouter et non pas seulement à entendre. A écouter même les silences. Je me souviens d’une réunion ou un des membres n’avait rien à dire, mais son silence était en fait des « maux » qui n’arrivaient pas à sortir. L’échange qui a suivi a été d’une richesse incroyable pour chacun d’entre nous. La vie d’équipe m’a également appris à parler. Une parole vraie, plus sincère pour oser dire les choses ou exprimer un sentiment.
L’équipe n’est pas un lieu d’enfermement mais au contraire une béquille, une aide pour sortir de sa zone de confort, se laisser bousculer par les discussions et les réflexions qui en découlent, pour oser agir et s’engager par la suite.
Une équipe est une entité qu’il est parfois difficile de modifier. Accueillir c’est enrichir mais aussi modifier l’alchimie du groupe et cela nécessite donc la bienveillance de chacun des membres. De même, les départs ne sont pas anodins et, quelle qu’en soit la cause, interpellent forcément.
Pour moi, l’équipe est également un lieu spirituel important. En effet, nous finissons nos réunions par la lecture de l’évangile du jour. Nous débattons ensuite librement sur ce que nous inspire cet évangile et des liens possibles avec le ou les sujets traités. Nous avons la chance d’avoir dans le groupe un prêtre et une religieuse qui nous guident et nous accompagnent dans notre réflexion sans aucun jugement. Cela nous permet donc, sans craintes, d’exprimer nos doutes et nos points de vue. Cette parole libre est d’autant plus précieuse qu’elle est difficile dans nos paroisses.
La vie d’équipe m’a permis au fil des ans de mieux me positionner dans ma vie (en famille, au travail, entre amis et dans la société de manière générale), d’être plus en accord avec moi-même. Dans une société où tout va très vite et où les modes de communication sont de plus en plus virtuels, un lieu de parole, d’échange et de partage comme peut l’être une équipe CMR devient précieux.

Fermer le menu